image
image Rejoignez-nous sur Twitter !

L'actualité du groupe RATP au service des élus et des acteurs qui font les territoires.

image Suivre @RATPgroup_Terr

Les dernières infos sur l'activité du groupe RATP.

image Suivre @RATPgroup
#05 Juin 2019

La mobilité touristique, un facteur d'attractivité des territoires

La France a attiré en 2018 plus de 90 millions de touristes. En développant une offre qui leur est dédiée, les territoires se démarquent. Ils multiplient les services (applications multilingues, guides interactifs…) pour accompagner l’offre traditionnelle et rendre les déplacements agréables et rassurants pour les voyageurs ou créent des mobilités conçues comme des attractions : bus city tours, petits trains … Parfois, les transports publics se révèlent être de véritables atouts touristiques, comme la ligne 14 du métro parisien, première ligne de métro automatique de grande capacité au monde. La multiplication de ces offres, ces dernières années, en atteste : la mobilité est un réel facteur d’attractivité touristique.

Comprendre

Au service des touristes

Les services aux touristes sont au cœur de la politique du groupe RATP. Il a développé pour eux des applications multilingues et déploie des équipes pour les accueillir et les orienter dans les hubs, les lieux touristiques ou lors des grands évènements culturels et sportifs. Il a aussi ouvert un compte sur l’application mobile de messagerie instantanée en chinois mandarin, WeChat, qui compte aujourd’hui plus de 600 millions de membres.

Avec un compte sur WeChat, le groupe RATP rassure les touristes chinois  en amont du voyage et leur propose une gamme de titres de transport payables en yuans, et la possibilité d’être livrés en Chine.

Groupe RATP : un savoir-faire et une expérience uniques dans le tourisme

Le groupe RATP est un opérateur de transport présent dans de nombreuses villes à travers le monde. Cette implantation dans des destinations touristiques majeures l’a confronté aux attentes spécifiques des visiteurs en matière de mobilité, qui sont différentes de celles des habitants. Il s’est donc investi sur le sujet afin d’adapter son offre habituelle pour faciliter la fluidité dans la ville, en bonne cohérence entre les flux des touristes et des habitants.

Cela s’est traduit concrètement par de nombreuses initiatives comme la mise en place de fréquences adaptées sur les lignes de métro entre les hubs de transport et les grands sites touristiques ou par la création de dessertes spécifiques à l’attention des touristes pour faciliter leurs déplacements. À Paris, le groupe RATP exploite Orlyval, une navette automatique qui fait le lien entre la gare RER d’Antony et l’aéroport d’Orly, reliant facilement le centre de Paris et l’aéroport. Ce service a été complété par Orlybus, dont l’offre a été étoffée et complétée avec de nouveaux horaires.

Des offres dédiées

Le Groupe a profité du dynamisme de la mobilité touristique pour développer des offres entièrement dédiées aux voyageurs. L’objectif n’est plus seulement de faciliter leur déplacement, mais également de le rendre partie intégrante du voyage. C’est ainsi qu’est né le sightseeing, un parcours de bus à double étage panoramique qui offre une vision unique de la ville et permet de la

Open Tour, la filiale dédiée du groupe RATP est aujourd’hui présente à Paris et à Londres où elle exploite des bus de sightseeing, 100% électriques, une première mondiale.

50 millions de touristes accueillis chaque année en Île-de-France. Plus des 3/4 fréquentent le métro, et quasiment la moitié le RER
60 stations Equipées d’écrans tactiles d’informations multilingues Zenway
10 langues L’appli « Next Stop Paris » facilite la découverte de Paris et de sa région

De nouvelles façons de découvrir la ville

Sur les usages, si l’on raisonne à l’échelle des villes et des espaces urbains centraux, il y a toujours eu chez les touristes une propension importante à utiliser les transports en commun pour se déplacer. Les nouvelles mobilités (les bus open-tours, les trottinettes, et même les vélos, les parcours et ballades urbaines…) apparaissent comme une offre complémentaire de plus en plus utilisée. Elles viennent proposer aux touristes de nouvelles façons de découvrir la ville, ou de découvrir de nouveaux espaces, renforçant son attractivité qui ne se réduit plus seulement à un périmètre central.

La question de la mobilité touristique est longtemps restée méconnue, car il y avait peu de données pour la comprendre. Désormais, on appréhende davantage le sujet, car il s’agit d’un facteur clé pour l’attractivité des territoires.

Gwendal Simon
Maître de conférence à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et chercheur au Laboratoire Ville Mobilité Transport

Donner les clés de la ville aux touristes

Malgré une forte diversité chez les touristes, des attentes communes en termes de mobilité semblent émerger. Peu importe leur provenance, ils demandent à la fois de la flexibilité et de la liberté ainsi que de la sécurité dans leurs déplacements. Ils veulent pouvoir combiner flânerie et vitesse, déambulation et efficacité et, selon les moments se perdre par la marche ou une « mobilité douce », tout en sachant pouvoir compter sur une offre de transport lisible et bien maillée sur le territoire leur offrant rapidité et sécurité (spatiale et temporelle).

Demain, l’enjeu de la mobilité touristique sera de véritablement donner les clés de la ville aux touristes en multipliant les possibilités et combinaisons de déplacement en son sein, limitant les ruptures de charges. Le rôle des opérateurs de transport sera alors d’apporter cette flexibilité, cette liberté et cette sécurité dans l’ensemble des territoires afin que les touristes ne se déplacent plus seulement au niveau des hypercentres, mais investissent aussi plus largement les périphéries des centres, voire les périphéries tout court.

Flux quotidiens et flux touristiques : viser l’harmonie

L’Île-de-France est la première destination touristique au monde avec un record de près de 40 millions de touristes accueillis en 2018. On y compte effectivement de nombreux lieux remarquables, à Paris bien sûr, mais également dans d’autres villes de la région comme à Versailles ou à Fontainebleau. Cette forte attractivité du territoire francilien demande d’organiser la mobilité vers la ville, mais également dans la ville, en harmonie avec les déplacements quotidiens des habitants.

Les transports sont une compétence de la Région, nous sommes donc en charge d’organiser cette mobilité avec les opérateurs.

Hamida Rezeg
Vice-présidente de la région IDF en charge du tourisme

Faciliter le quotidien des touristes

La Région Ile-de-France mis en place de nombreuses initiatives pour faciliter le déplacement des touristes dans la ville comme le projet Welcome, des agents multilingues en gares et aéroports pour orienter les touristes, ou le « Paris Region Pass » lancé l’année dernière en collaboration avec la RATP. Ce dispositif qui combine pass de transport et pass culturel facilite le quotidien des touristes : ils peuvent avec un seul titre se déplacer dans la région en transport en commun, accéder à des musées,  ou à des offres dédiées ( croisières sur la Seine ou excursions en bus panoramique).

La pertinence de l’offre de tourisme en Île-de-France passe par des solutions de mobilité efficaces pour permettre une circulation optimale des voyageurs tout en répondant à leurs besoins spécifiques.

Hamida Rezeg
Vice-présidente de la région IDF en charge du tourisme

Le téléphérique du Salève : Tour Eiffel des Monts de Genève

Le téléphérique du Salève a généré quasiment 300 000 passages en 2018, parmi lesquels de nombreux touristes curieux de découvrir le Mont Salève de manière différente. En cela, il représente un véritable facteur d’attractivité pour le territoire. Visible de loin, en surplomb du territoire des Monts de Genève, il représente la Tour Eiffel des Monts de Genève. Il répond également à un enjeu de mobilité touristique pour le territoire, notamment pour la fluidité du trafic. L’ascension en voiture jusqu’à la gare supérieure représente un trajet de 30 minutes sur une route sinueuse et fréquemment encombrée en saison.

Le téléphérique présente une alternative particulièrement pertinente pour les touristes qui cherchent à découvrir le Salève en 5 minutes de montée sans s’inquiéter de son accès

Florent Giraud
directeur de l’Office de tourisme des Monts de Genève

Un patrimoine et une image de marque

Ce qu’apprécient les visiteurs qui empruntent le téléphérique du Salève : ce moment d’évasion qui leur permet de se rapprocher en quelques instants du poumon d’oxygène que constitue le mont, pour profiter de sa vue panoramique et imprenable sur la région. Demain, la rénovation complète du téléphérique mettra en valeur ce patrimoine architectural des années 30 et représentera un appui fort pour l’image de marque de la région.

Avec la rénovation, nous passerons d’un accès à un panorama à un véritable site d’animation au cœur de la nature, et respectueux de son environnement.

Florent Giraud
directeur de l’Office de tourisme des Monts de Genève

Innovation et diversité au cœur de l’offre de mobilité du Groupe RATP

Le groupe RATP a placé l’innovation et la diversité au cœur de sa stratégie de développement de mobilité touristique, pour répondre le plus largement possible aux besoins des voyageurs. Cette politique se traduit aujourd’hui par une approche collaborative qui permet de mettre au service des touristes un ensemble de solutions de mobilité innovante. Pour améliorer la qualité de son service global, le Groupe a notamment développé des offres dédiées comme le sightseeing, un bus panoramique à double étage qui permet de découvrir la ville autrement.

L’ambition de cette offre est même aujourd’hui de s’adresser aux riverains, qui bien souvent n’ont jamais vu leur ville de ce point de vue ! Le Groupe s’est particulièrement investi sur le sujet, en lançant le réseau Extrapolitan afin de réunir le plus grand nombre possible d’opérateurs pour partager des savoir-faire en termes d’exploitation de bus touristiques : travail en commun pour le passage au bus électrique ou au gaz naturel, solution de ticketing…

Une approche partenariale

Pour rendre notre offre plus innovante et cohérente, nous travaillons en partenariat avec des acteurs privés (Fly View, My little Paris) mais aussi avec d’autres acteurs du territoire. À Paris nous travaillons avec la Direction de la Voirie de la Mairie de Paris pour choisir les points d’arrêts, avec l’autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités (IDFM) pour définir les parcours, et avec la Préfecture de police pour assurer la fluidité du trafic.

Avec des partenaires, nous proposons des innovations comme la réalité virtuelle ou la combinaison de plusieurs moyens de transport.

Ronan Bois
directeur du Sightseeing chez RATP Dev
Inscription à la newsletter