image
image Rejoignez-nous sur Twitter !

L'actualité du groupe RATP au service des élus et des acteurs qui font les territoires.

image Suivre @RATPgroup_Terr

Les dernières infos sur l'activité du groupe RATP.

image Suivre @RATPgroup
#1 Qualité de villes

Forêts urbaines et airs de friches

De là-haut, les forêts urbaines prennent toute leur ampleur, quand les jardiniers en goguette paraissent minuscules, s’activant dans leurs espaces partagés aux airs de friches.

Quand les forêts poussent en ville

L’oxymore pourrait prêter à sourire et pourtant, les forêts urbaines vont très certainement compter dans les villes de demain. Tokyo, Paris, Milan… Les projets essaiment. Les effets positifs de ces espaces forestiers en pleine ville sont scrutés avec attention en ces temps de réchauffement. Comme si Alphonse Allais, qui proposait malicieusement de « construire les villes à la campagne, car l’air y est plus pur », avait été pris au mot.

À chaque essence sa part d’ombre

80% d'ombre au sol pour un platane ou un marronnier
60% d'ombre au sol pour un érable ou un tilleul
40% d'ombre au sol pour un sophora

Une première forêt primitive à Paris

Entre le périphérique et le bois de Vincennes se niche désormais la toute première forêt primitive parisienne. Un projet mené par l’organisation écologiste Reforest’Action aux côtés de la Ville.

Au printemps 2019, 200 habitants ont ainsi planté 2 000 arbres de 25 essences différentes sur cette parcelle de 700 mètres carrés.

Quand les friches se font jardin

93 % des Français considèrent que l’accès aux espaces verts est un droit humain. Signe qu’ils ne veulent plus seulement « consommer du vert » mais entendent bien investir et cogérer de façon citoyenne ces nouveaux lieux communs.

Sur les toits, les anciennes friches ou en pied d’immeuble ne poussent pas seulement rosiers et tomates. Dans ces espaces résiduels, une nouvelle façon d’être ensemble s’invente et se cultive. Fruit hybride des jardins ouvriers et des jardins familiaux de l’ère industrielle et du modèle américain des community gardens, les nouveaux jardins partagés recréent une convivialité à échelle humaine : repas de quartier, animations, spectacles, ils sont le théâtre d’échanges de proximité. Les enfants qui ont grandi en ville et sortent peu de leur quartier y découvrent le plaisir de la terre et des légumes frais cueillis. Les jardiniers néophytes y recueillent astuces et conseils auprès des plus expérimentés.

Ces nouveaux espaces transcendent l’âge, la culture et le milieu social. Autour d’une plate-bande, les mains dans la terre, tout le monde a sa place : les personnes âgées, souvent porteuses d’un savoir qu’elles ont plaisir à transmettre, les enfants, que passionne d’emblée le contact du vivant, les personnes à faible revenu, pour qui l’accès à la nature redevient possible dès lors que le jardin vient à elles.

 

Pour aller plus loin ...

Cliquez ici pour télécharger le magazine complet

– Retrouvez le sommaire de Qualité de ville : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-sommaire/

– Découvrez l’édito de Catherine Guillouard : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-edito/

– Découvrez l’interview de G.Hampton, bioacousticien et cofondateur de Quiet Parks International : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-temoins-g-hempton/

– Découvrez l’interview de N.Machon, professeure d’écologie au Muséum national d’histoire naturelle : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-temoins-n-machon

– Découvrez de quelle manière les transformations de la nature en ville éclairent la tendance actuelle à la végétalisation : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-pour-memoire/

– Finirons-nous par cultiver nos jardins à même nos façades ? Grimpons dans le téléphérique, pour contempler la ville depuis les airs. Vincent Callebaut et Côme Berbain nous éclaire sur ces différents sujets : https://ratpgroup.com/fr/news/qdv1-rever-la-ville/