image
image Rejoignez-nous sur Twitter !

L'actualité du groupe RATP au service des élus et des acteurs qui font les territoires.

image Suivre @RATPgroup_Terr

Les dernières infos sur l'activité du groupe RATP.

image Suivre @RATPgroup
Collection Territoires RATP - Édition spéciale

Chantiers d’été : une année particulière

Chaque été, nous mettons en œuvre un programme de travaux de maintenance et de modernisation indispensable à la sécurité et au confort des voyageurs qui empruntent le réseau francilien. Crise sanitaire oblige, cet été sera particulier. Avec notre autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités, l’État et les associations d’usagers, nous avons dû repenser en profondeur ce programme. Malgré les difficultés rencontrées durant ces derniers mois et le report de certains chantiers, nous avons maintenu, dans des conditions de sécurité rigoureuses, la majorité des travaux prévus et travaillé à offrir les meilleures solutions à nos voyageurs, nos agents et nos prestataires. Ce programme révisé à l’aune de la crise sanitaire a été élaboré dans l’intérêt de tous, avec pour préoccupation première de ne pas perturber le quotidien des Franciliens et des visiteurs tout en menant à bien des chantiers essentiels pour la capitale et sa région.

S’adapter à un contexte exceptionnel

programme_travaux
Un programme de travaux allégé et adapté
1950_personnes
1950 personnes mobilisées sur les chantiers d’été
information_voyageurs
L’information voyageurs au cœur du dispositif
11_lignes
11 lignes RATP concernées par des travaux
video_grand_travaux
Décrypter

« La crise sanitaire que nous traversons nous a amenés à repenser en profondeur l’organisation de nos chantiers »

« La crise sanitaire que nous traversons nous a amenés à repenser en profondeur l’organisation de nos chantiers »

Philippe Martin,
Directeur général adjoint opérations de transport et de maintenance du groupe RATP
membre du Comex

Agilité et adaptation, dans un contexte inédit

Les défis posés par la crise du Covid19 nous ont amenés, pendant et après le confinement, à échanger avec Île-de-France Mobilités, avec l’État et les associations d’usagers, de façon à proposer les meilleures solutions pour la sécurité et le confort de nos voyageurs, de nos agents et de nos prestataires. Les travaux d’été ont été abordés dans le même esprit. Par rapport aux années précédentes, pour intégrer les contraintes liées à la crise sanitaire, le programme a été allégé. Il a fallu réfléchir à une nouvelle organisation des chantiers et répondre à de nouvelles exigences liées aux gestes barrières et à la distanciation physique afin que les 1 950 personnes qui interviennent sur ces chantiers durant l’été le fassent en toute sécurité.

Lorsque ces exigences ne pouvaient être respectées, lorsque la promiscuité entre les ouvriers était trop importante – travail côte à côte, couloirs étroits… – nous avons choisi de reporter les travaux. C’est le cas par exemple pour le viaduc de la ligne 6 ou pour les travaux préparatoires du « tiroir de retournement» d’Orsay, ce qui repousse d’un an l’entrée en vigueur de la nouvelle grille horaire du RER B qui devait intervenir à la rentrée 2020. Ces choix ont été faits dans l’intérêt de tous. Les travaux reprogrammés se feront en été, et non durant les périodes où le trafic est plus dense, pour gêner le moins possible le quotidien des Franciliens.

Des voyageurs bien accompagnés

Comme chaque été nous renforçons l’information voyageurs avec du personnel supplémentaire mobilisé sur le terrain pour informer et faciliter les déplacements de tous. Une attention particulière est portée aux touristes et aux usagers occasionnels peu habitués au système de correspondances sur notre réseau. Pour nos voyageurs plus réguliers un dispositif d’information a été déployé par affichage, en amont des travaux d’été, dans les gares et stations concernées (et les stations adjacentes). Des courriers ont également été envoyés aux riverains.

Toutes les informations concernant les travaux sont par ailleurs diffusées via une communication locale dans les espaces de transport : mise à disposition de dépliants, annonces sonores multilingues diffusées avant et pendant les travaux, information et mise à jour d’itinéraires dans tout notre écosystème digital (site, app, comptes Twitter, blogs de lignes…).

« Pour nos voyageurs, habitués ou occasionnels, notre communication chantier conjugue présence humaine et information personnalisée. »

« Pour nos voyageurs, habitués ou occasionnels, notre communication chantier conjugue présence humaine et information personnalisée. »

Anaïs Lançon,
Directrice de la communication, de la marque et de l’engagement
membre du Comex

Agilité et adaptation, dans un contexte inédit

190 « gilets verts » viennent épauler les équipes des guichets et comptoirs d’information RATP afin d’accompagner et informer les voyageurs cet été

Des plans de transport alternatifs

Des plans de transport alternatifs sont proposés pour chacune des lignes concernées par des travaux.

« Transports de substitution, informations voyageurs : sur ces sujets, nous portons la parole des consommateurs, en dialogue constant avec la RATP »

« Transports de substitution, informations voyageurs : sur ces sujets, nous portons la parole des consommateurs, en dialogue constant avec la RATP »

Micheline Bernard-Harlaut,
Administratrice Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs

Un dialogue de qualité et une grande liberté de parole

Aux côtés des autres associations qui représentent les usagers des transports et les consommateurs, nous participons chaque mois à une réunion thématique sous l’égide de la médiatrice de la RATP et en présence de représentants de différents services de l’entreprise. Ces réunions sont très libres et ce dialogue de très bonne qualité, ce qui nous permet parfois de faire évoluer certains dispositifs pour mieux répondre aux attentes des usagers.

En ce qui concerne les travaux d’été, nous sommes attentifs à ce qui est proposé en termes de transports de substitution et également à l’information voyageurs. Cette année, dans le contexte particulier de la crise sanitaire, la difficulté a été de concilier l’information liée aux travaux et les contraintes imposées aux usagers des transports. La RATP communique beaucoup, de façon de plus en plus précise, et nous relayons ces informations auprès de nos adhérents, ce qui nous permet, en retour, de faire remonter des remarques utiles.Il faut savoir que ces travaux d’été peuvent être très impactants, bien-sûr pour les personnes à mobilité réduite mais aussi pour celles se déplaçant difficilement occasionnellement, par exemple avec une poussette, une canne, une valise…

Comprendre

RER A, dernière ligne droite avant la fin des travaux

Le RER A sera partiellement fermé cet été pour la dernière ligne droite des travaux avant la livraison prévue en 2021. L’objectif de ce chantier majeur est de remplacer l’intégralité des voies, du ballast ainsi que les aiguillages sur le tronçon central pour renforcer la performance de cette ligne empruntée chaque année, en temps normal, par 308 millions de voyageurs.

Cette année, les travaux sont divisés en deux parties et réalisés en deux phases d’Est en Ouest. Dans un premier temps côté Est, du 11 juillet au 7 août inclus, la ligne sera interrompue chaque soir entre Auber et Vincennes à partir de 21h et les week-ends entiers, puis 24h/24 du 8 au 14 août inclus. Dans un second temps côté Ouest, du 15 au 31 août inclus, c’est sur le tronçon entre Auber et Nanterre-Université • Cergy • Poissy que le trafic sera suspendu à partir de 21h et les week-ends entiers. Et du 17 au 21 août inclus, également en journée, entre Auber et La Défense et sur la branche Poissy.

Depuis le début des travaux :

17,4 km de voies et ballast renouvelés.
17 aiguillages remplacés.

D’ici 2021 :

6,6 km de voies et ballast à renouveler.
11 aiguillages à remplacer.
video_maketitlive
Les coulisses du chantier de renouvellement des voies et du ballast du RER A

Reprise des travaux au Sud pour le RER B

Les travaux engagés cet été sur le tronçon sud du RER B dans le cadre du schéma directeur de la ligne se situent à Saint-Rémy-lès-Chevreuse et Bourg-la-Reine. La ligne sera interrompue entre Gif-sur-Yvette et Saint-Rémy-lès-Chevreuse du 18 juillet au 9 août inclus pour permettre aux équipes de renouveler le matériel de voie

Le tronçon Lozère/Saint-Rémy-lès-Chevreuse sera suspendu pendant la journée du dimanche 5 juillet, le temps de la pose de la nouvelle structure du pont du Grand Mesnil. A Bourg-la-Reine, le trafic sera interrompu entre Laplace et La Croix de Berny du 12 au 16 août inclus pour réaliser des travaux initialement prévus en mai et décalés en raison de la crise sanitaire. Il s’agit de créer 3 traversées sous voies pour assurer les liaisons entre les nouveaux locaux techniques et les installations de signalisation.

Ligne 14 : un prolongement Nord très attendu

En limitant les impacts de la crise du Covid-19 grâce à la forte mobilisation des équipes et des entreprises en charge des travaux, la RATP est en capacité de pouvoir annoncer une mise en service du prolongement pour mi-décembre 2020*, avec l’ouverture de 3 nouvelles stations (Pont Cardinet, Saint-Ouen, Mairie de Saint-Ouen). La station Porte de Clichy, plus étendue que les 3 autres, avec des surfaces de carrelage et d’habillage plus grande, ouvrira quant à elle en janvier 2021. Le maintien de ces échéances a été rendu possible grâce aux efforts déployés par la RATP et par les entreprises sous-traitantes. Pendant le confinement, la RATP a en effet poursuivi une activité sur le chantier, avec notamment des essais en circulation entre Madeleine et la nouvelle station Porte de Clichy et des travaux sur les équipements électromécaniques des stations, réalisés par des équipes réduites.

Les chantiers ont pu reprendre début mai dans les 4 nouvelles stations, toujours dans le respect des mesures sanitaires. Suite à de nouveaux essais décisifs lancés le 4 et 5 juillet et qui se poursuivront durant tout l’été, le premier train MP14 à 8 voitures sera donc en circulation en septembre 2020 sur l’ensemble de la ligne actuelle.

* Ce nouveau calendrier prévisionnel reste lié au bon déroulement des prochaines étapes du chantier, de la fourniture des automatismes et des matériels roulants ainsi, bien sûr, qu’à l’évolution de la situation sanitaire.

carte_prolongement
Carte du prolongement
tourniquet
Station
escalators
Escalators
stations_l14
Quai nouvelle station
carrousel5
Des bases-vie aménagées pour permettre le respect des précautions sanitaires

Un chantier majeur pour le développement du réseau de transport en commun francilien.

video-securite-chantier-covid
Les mesures sanitaires sur les chantiers RATP

Le tramway au cœur des mutations de la ville

Les travaux de l’été impactent aussi les lignes de tramway. Sur le T2, le trafic sera interrompu entre les stations Charlebourg et Puteaux une partie de l’été, en raison de travaux SNCF prévus dans le cadre du projet EOLE de prolongement du RER E vers l’ouest. Le T3b sera partiellement fermé cet été pour permettre aux travaux qui concernent le CDG Express d’avancer. Enfin, les tramways T5 et T6 seront également partiellement fermés en raison de travaux de remplacement d’appareils de dilatation, qui ont pour objectif d’éviter d’éventuelles déformations de la voie, et garantiront ainsi la bonne circulation des trains tout au long de l’année.

Plusieurs lignes de tramway seront impactées cet été par des travaux, liés notamment à de grands chantiers comme Eole ou le CDG Express.

S’inspirer

Ligne 4 : une centenaire bientôt automatique

La ligne 4 est la deuxième ligne la plus fréquentée du métro parisien. En 2022, elle deviendra, après la ligne 1, la 2e ligne à grande capacité automatisée sans interruption majeure de trafic, démontrant à nouveau la capacité de l’ingénierie du Groupe à moderniser une ligne au profit de la qualité de service. Un métro automatique, c’est en effet davantage de trains aux heures de pointe, une meilleure régularité sur l’ensemble de la ligne et la possibilité d’adapter instantanément l’offre de transport en cas de forte affluence. C’est aussi encore plus de sécurité, avec l’implantation de façades de quais hautes.

Les travaux ont démarré en 2016. Pour automatiser la ligne, il faut modifier les infrastructures, installer des façades de quai et implanter un nouveau Poste de Commande Centralisé (PCC). Les plateformes de voie, les ouvrages de génie civil, la signalisation doivent aussi être adaptés. Enfin, le matériel roulant va être entièrement renouvelé, avec la mise en service de 52 navettes automatiques sur pneus.

« Comme ce qui a été fait avec la ligne 1, l’automatisation de la ligne 4 va permettre d’améliorer la qualité de service »

« Comme ce qui a été fait avec la ligne 1, l’automatisation de la ligne 4 va permettre d’améliorer la qualité de service »

Edgar Sée,
Directeur d’Opérations à la RATP pour l’automatisation de la ligne 4 du métro

Une ligne 4 automatique, pour une meilleure qualité de service

Des jalons clés ont été franchis ces derniers mois dans le chantier de transformation et d’automatisation de la ligne 4 du métro, avec notamment la mise en service du nouveau Poste de Commandes Centralisé (PCC) et son site de repli, et avec la poursuite de l’installation des façades de quais : 19 stations en sont désormais équipées. Cet été, l’intégration du système et les essais se poursuivent, pour permettre, à l’automne, le démarrage des essais de trains automatiques hors service voyageur. L’installation des façades de quai continue également, avec l’équipement des premières stations à forte courbe comme Vavin.

Dans la lignée de l’automatisation de la ligne 1, l’automatisation de la ligne 4 va se traduire, pour les voyageurs par une meilleure qualité de service : une sécurité de l’exploitation renforcée (grâce à l’installation des façades de quai notamment), les performances de la ligne augmentées, avec des trains plus capacitaires, un intervalle entre deux trains successifs réduit, ou encore la possibilité d’adapter plus facilement l’offre à la demande. L’information voyageurs sera également améliorée, tout comme le service en station avec entre autres la rénovation des espaces.

Automatisation de la Ligne 4

L’installation des façades de quais de la Ligne 4 poursuit son cours cet été.

Ligne 6, la renaissance d’une ligne patrimoniale

Depuis 2018, la ligne 6 du métro fait l’objet d’un ambitieux programme de modernisation. Cette ligne historique « avec vue » doit en effet accueillir en 2021 des trains plus récents et mieux équipés qui assureront un meilleur service aux voyageurs. Pour qu’ils puissent circuler, des travaux d’adaptation des infrastructures – quais, signalisation, système de pilotage, ou encore matériel d’entretien – sont nécessaires. La voie doit également être renouvelée ou renforcée à de nombreux endroits. Ces travaux de renforcement et d’adaptation se poursuivent cet été. Ils vont nécessiter la fermeture des stations situées entre Trocadéro et Charles de Gaulle – Étoile du 25 juillet au 23 août inclus. La station Sèvres-Lecourbe ferme également ses portes jusqu’au 30 août, pour la rénovation patrimoniale de son escalier métallique.

Une ligne aérienne patrimoniale bientôt rénovée

Rénovation des escaliers métalliques sur la Ligne 6

A la station Sèvres Lecourbe (Ligne 6), lifting complet pour des escaliers métalliques qui datent de 1906.

video_ligne6

Le T1 fait peau neuve

Pour améliorer le confort, la régularité et l’accessibilité de la ligne T1, la RATP a lancé un Projet de modernisation, un programme de travaux qui vise à répondre aux difficultés de trafic dont souffre la ligne – conçue pour un flux quotidien de 50 000 voyageurs, elle en transporte aujourd’hui près de 200 000 -, à anticiper les prochains prolongements prévus vers Rueil-Malmaison à l’ouest et vers Fontenay-sous-Bois à l’est et à préparer le renouvellement des rames du T1.

Les 19 stations initiales du tracé, comprises entre la Gare de Saint-Denis et l’Hôtel de Ville de Bobigny, sortiront transformées de ces travaux, avec des quais plus longs pour faciliter la montée et la descente des voyageurs, une accessibilité renforcée pour les personnes à mobilité réduite ou les poussettes, et des espaces d’attente modernisés, avec un nouveau mobilier. Les abords des stations et certains carrefours seront également réaménagés, pour plus de sécurité et de confort. Premières stations concernées, à partir de cet été : Cosmonautes et Maurice Lachâtre.

video_t1
200 000 voyageurs empruntent chaque jour le T1
24 à 30 mètres, c'est la longueur des quais agrandis
19 stations rénovées en intégralité en 2022
6 mois, c'est la durée moyenne de fermeture pour chaque station
Inscription à la newsletter