Améliorer la qualité de l’air dans les espaces ferroviaires souterrains

Télécharger le dossier de presse
La qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines est une priorité pour le groupe RATP, pour les millions de voyageurs comme pour ses milliers de salariés.

Le défi de la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines (EFS) est commun aux exploitants de métro de toutes les métropoles du monde. La pollution de l’air dans ces espaces est liée à l’activité ferroviaire elle-même, source de particules, mais aussi à l’introduction de polluants liés à l’air extérieur.

La RATP exerce depuis plus de 25 ans en lien avec Île-de-France Mobilités (IDFM), l’ANSES, l’Ineris et Airparif, une activité de veille, de surveillance et d’expertise de la qualité de l’air circulant dans le réseau souterrain.