Qualité de villes, le magazine du groupe RATP qui donne à voir LA VILLE AUTREMENT.

Retour au site RATP GROUP

Rencontre

Rencontre avec Erik Linquier

Commissaire général pour la France à Dubai, Erik Linquier préside la Cofrex (Compagnie française des expositions depuis sa création, en 2018). Magistrat à la Cour des comptes, conseiller économique à l’ambassade de France au Canada, secrétaire général de la Direction générale du Trésor, il a également travaillé pour Enedis et Accenture.

Quels sont les enjeux de la présence de la France à l’Exposition universelle de Dubai ?

E.L. Notre pavillon est situé dans la zone
« Mobilité », activité phare de l’excellence française, qui réunit les principaux leaders mondiaux du secteur. La réflexion menée à Dubai autour de la refonte du modèle urbain intéresse les entreprises françaises et est une source d’inspiration pour les métropoles et mégalopoles. Ensuite, le dynamisme des relations franco-émiriennes rend notre présence naturelle.

 

Il s’agit également de la première exposition universelle dans cette zone à forte croissance économique où les changements concernant l’intégralité des métiers de la ville sont rapides et nombreux. Enfin, la thématique “ville intelligente, ville durable” est incontournable. L’enjeu étant de rassembler les acteurs politiques, civils et économiques afin de nourrir cette thématique par des démonstrations pertinentes, il était essentiel pour nous d’y être présents et actifs.

Quelle vision le Pavillon France porte-t-il ?

E.L. Sur la mobilité, sur la ville durable, nous disposons d’une offre qui dépasse l’accumulation de briques technologiques. Nos acteurs sont capables de proposer des solutions globales, d’intégrer tous les sujets – environnement, énergie, gouvernance – et de faire émerger des modèles innovants, comme ceux promus par la loi d’orientation des mobilités, à l’échelle d’un territoire.

Par ailleurs, du fait de racines qui puisent dans notre modèle de délégations de services publics, ils excellent à mettre l’usager au centre de l’offre. Or, en matière de modèles de villes durables, l’innovation se situe aussi à ce niveau-là. La spécificité de notre modèle français est de développer une offre durable plus proche des besoins, donc plus acceptable. Il s’avère très intéressant de diffuser cette approche.

rencontre_erik_linquier_400

"L’innovation, en matière de modèles de villes durables, se situe aussi dans l’offre de services. Dans ce domaine, nos entreprises ont beaucoup à apporter."

Erik Linquier
Commissaire général pour la France à l’Exposition universelle de Dubai et président de la Cofrex

Quels sont les atouts différenciants que les grands groupes français peuvent valoriser ?

E.L. Les grands groupes ont deux accélérateurs uniques à offrir : leur recherche et développement et leur culture du travail en commun. De plus, l’une de leurs spécificités est la multimodalité de l’offre de mobilité, à même de répondre aux attentes plurielles des usagers comme des villes. Ils sont ainsi capables de lutter contre l’autosolisme et de proposer des alternatives fiables pour une ville plus durable.

Pendant six mois, les grands groupes, mais également les PME, TPE et start-up, vont présenter leurs innovations au sein de l’exposition permanente du Pavillon, qui accueillera environ 6 millions de visiteurs. Ils organiseront aussi des événements orientés B to B, où ils illustreront leur manière de répondre aux objectifs de développement durable de l’ONU. Enfin, des speakers représentants d’entreprises françaises prendront la parole au sein de la programmation de l’exposition. L’ensemble constitue une occasion rare de rassembler un nombre aussi important d’acteurs internationaux pertinents sur ces sujets.

Pouvez-vous nous dire un mot du rôle de la Cofrex et de la gestion durable dans le cadre d’un tel événement ?

E.L. Le rôle de la Cofrex s’inspire des modèles suisse, allemand, espagnol, dans lesquels une institution pilote la participation du pays aux événements internationaux.

Il s’agit de pousser la logique d’attractivité jusqu’au bout : la compétitivité se joue aussi à l’échelle de l’image globale d’un pays. Et, pour illustrer la durabilité de notre gestion, je prendrai l’exemple du Pavillon lui-même. Conçu pour être démontable, il sera ensuite installé sur le campus du Cnes, à Toulouse.

Retour au site RATP GROUP