Qualité de villes, le magazine du groupe RATP qui donne à voir LA VILLE AUTREMENT.

Retour au site RATP GROUP

Inspirations 2/2

Territoires – localement vôtre

Avoir un impact positif sur les territoires relève davantage d’une multitude d’initiatives locales prises par différents acteurs engagés sur le terrain que de réponses standard centralisées.

FONDATION

 

Le soutien des fondations d’entreprise peut être décisif pour des structures associatives qui, à l’échelle d’une ville ou d’un territoire, construisent une société plus solidaire et plus inclusive. C’est le cas de la Fondation Groupe RATP.

Inspirations_QDV6_Citation_4_400x400

« Nous cherchons à avoir le meilleur impact, pour le territoire et pour ses habitants »

Raphaël René-Bazin
Secrétaire général de la Fondation Groupe RATP

La fondation est très ancrée dans les territoires. Pourquoi ce choix ?
R. R-B. : Il découle très naturellement des activités du Groupe. À Paris comme à Londres, en Seine-Saint-Denis ou à Charleville-Mézières, celles-ci sont très concrètes (exploitation, maintenance, projets…) et très en proximité, au service des citoyens et au contact des acteurs locaux. C’est pour cela que nous soutenons un nombre important de projets qui s’y déploient, 81 pour le programme 2021.

Quels projets soutenez-vous dans le domaine de l’emploi et l’insertion et pour quels publics ?
R. R-B. : Le programme 2021 intègre 20 projets portant sur l’accès à l’emploi.

Nos moyens étant limités, nous cherchons à cibler les projets qui auront le meilleur impact pour le territoire et pour les bénéficiaires : publics éloignés de l’emploi, femmes à parcours migratoire ou jeunes issus des quartiers de la politique de la ville. Par ailleurs, nous portons un intérêt particulier aux initiatives qui s’adressent à des femmes, qui intègrent les problématiques de transformation digitale ou encore au caractère innovant des projets candidats.

Des exemples ?
R. R-B. : Nous soutenons le projet Women in Digital de l’association Social Builder, qui aide des femmes de Seine-Saint-Denis, peu qualifiées, demandeuses d’emploi de longue durée, à s’insérer professionnellement en se formant au numérique. Mais aussi Positive Planet, qui développe un tiers-lieu dédié à l’entrepreneuriat à Montreuil,

Avec l’Adie, créer des emplois par l’entrepreneuriat

La fondation est partenaire depuis 2012 de l’Adie, l’Association pour le droit à l’initiative économique, qui finance et accompagne des porteurs de projet. En Île-de-France, une boutique éphémère, Le Quai des créateurs, à la station Gallieni, sur la ligne 3, est mise à disposition des microentrepreneurs pour y tester leurs créations auprès du public. En région, la fondation s’est engagée en 2021 à soutenir 26 bénéficiaires accompagnés par l’Adie dans leur projet de création d’activité à Boulogne-sur-Mer, Vannes et Aix-les-Bains, trois villes où la filiale RATP Dev opère les réseaux de transport.

CULTURE

Ingrédient indispensable de l’aménagement urbain, la culture s’immisce également dans les parcs, dans les anciennes usines et jusque dans les trajets de métro. Pour preuve, le Grand Prix Poésie RATP, qui a inspiré les usagers du réseau Île-de-France Mobilités exploité par la RATP grâce aux 10 poèmes lauréats 2021, affichés tout l’été. Les équipements culturels et les œuvres d’art apaisent, provoquent parfois, réparent le lien social et nourrissent l’identité des villes. Saint-Étienne a transmué son passé industriel pour devenir cité du design, Bilbao est désormais plus connue pour le musée Guggenheim que pour ses aciéries, en Provence, la fondation Luma à Arles a fait entrer dans la modernité la ville antique.

La ville post-industrielle se tourne vers l’art et la culture pour valoriser ses friches, revitaliser ses quartiers, attirer talents et touristes. À Vienne, en Autriche, le projet F23 de rénovation d’une ancienne usine a permis de cimenter le 23e « arrondissement » de la ville, un patchwork de villages périphériques, en créant un point de convergence culturelle. En France, la revitalisation des centres-villes passe largement par la case culture. Les labels se multiplient pour consacrer cet élan, « Quartier culturel créatif » ou « Capitale française de la culture » – dont Villeurbanne a été le premier lauréat – créé pour distinguer l’attractivité culturelle d’un territoire.

Inspirations_QDV6_Bloc_3_800x450
Inspirations_QDV6_Citation_5_400x400

« Le street art permet d’offrir la culture à tous »

Élisabeth Fauvel
Conseillère déléguée à la culture à la mairie de Bagneux

Pourquoi avoir choisi l’artiste C215 pour créer une fresque dans la nouvelle station de métro Bagneux – Lucie Aubrac, sur la ligne 4 ?
E.F. : Le choix de l’équipe municipale de Bagneux s’est porté à l’unanimité sur cet artiste de rue très engagé. Il a réalisé des portraits aussi bien d’anonymes que de célébrités comme Simone Veil ou Joséphine Baker et se mobilise depuis longtemps contre les injustices. C’est cette lutte contre les discriminations que nous essayons de porter à Bagneux.

Le street art est très présent dans la ville. Quel est, selon vous, le rôle de l’art dans l’espace public ?
E.F. : Proposer du street art est une volonté affichée depuis le précédent mandat, qui permet d’offrir la culture à tous. Bagneux est une ville populaire, et nous savons bien que beaucoup de gens ne vont pas franchir la porte des musées.

Nous faisons appel à des artistes reconnus mais aussi à des talents locaux. Les habitants du quartier concerné sont consultés sur le choix des fresques qui vont orner le bas de leur immeuble, et des parcours de découverte sont organisés avec les scolaires ou pour les habitants.

Comment les habitants s’emparent-ils de ces œuvres ?
E.F. : Ils sont fiers de ces œuvres d’art dans leur ville. L’un d’eux m’a dit récemment : « Quand j’ai des invités le soir, je les emmène voir la fresque illuminée Extra-Natural de Miguel Chevalier. »

De son vrai nom Christian Guémy, C215 est un artiste urbain et pochoiriste français. Dans le cadre d’une collaboration entre la mairie de Bagneux et la RATP, il a habillé la nouvelle station de métro Bagneux – Lucie Aubrac.

Retour au site RATP GROUP